PHILOSOPHIE

Les marchés ont changé avec le développement de nouvelles pratiques de gestion et la diffusion de nouveaux instruments complexes.

Ces nouveaux vecteurs d’investissement créent des biais très importants que nous appelons interactions. Ils provoquent par leurs effets des distorsions importantes et font perdre leurs repères aux investisseurs traditionnels.
Ces interactions sont au coeur de la construction des risques systémiques.

La diffusion technologique, la baisse continue des taux d’intérêt, ont fait émerger une nouvelle catégorie d’acteurs financiers.

Promoteurs d’instruments complexes, ils permettent aux acteurs traditionnels d’accéder à de nouveaux moyens de couverture ou d’exposition.
Ces acteurs financiers sont des investisseurs d’un genre nouveau qui ne gèrent plus selon une approche fondamentale. Ils pilotent leurs risques de manière systématique, mécanique et indépendante des investisseurs traditionnels.
Ils se réassurent sur les marchés financiers pour gérer leur liquidité.

Ces modifications de l’environnement boursier doivent conduire à la réforme des processus de gestion.

Les seules analyses macroéconomiques et microéconomiques sont devenues insuffisantes. L’observation et l’analyse des effets de ces nouvelles interactions sont un préalable aujourd’hui indispensable à la construction d’un portefeuille performant et cohérent dans la durée.
Ginjer identifie ces nouveaux risques dans la Matrice et l’intègre dans ses réflexions d’allocation d’actifs et de choix de valeurs.

Site web créé par Advence 2016.

Vous pouvez consulter nos Mentions Légales. Le contenu utilisé sur ce site ne doit pas être reproduit, ni distribué, transmis, caché ou utilisé à l'exception d'une autorisation fournie par Ginjer AM.