GINJER AM – FLASH

par | Juin 29, 2012

Au moment où des décisions déterminantes pour l’Europe peuvent être prises, il nous paraît important de vous communiquer nos positions et la dynamique qui nous a conduit à les avoir.

Vous avez pu suivre dans nos derniers 5/15 (5 idées pour 15 jours de marché) et nos commentaires de reporting que nous conservions une sensibilité au marché actions (delta) de 30% dans notre portefeuille en dépit d’un environnement très perturbé et proche d’une capitulation historique. Ce maintien d’un niveau de risque significatif dans le portefeuille a été suivi en plus d’une augmentation de notre sensibilité actions sur ces trois dernières semaines pour atteindre 43% de delta, avec notamment l’introduction de titres actions en direct orientée vers les valeurs bancaires et cycliques.

Au-delà du timing pour lequel il conviendra de prendre le recul nécessaire, nous souhaitons insister sur les raisons de cette dynamique à l’augmentation du risque :

1. Parce que les marchés financiers ont changé, notre gestion s’articule autour de l’interprétation de signaux d’interactions de nature différentes ; parmi lesquelles les interactions synthétiques. Ces signaux constituent les indicateurs de notre « cabine de pilotage » et ne s’arrêtent pas aux curseurs macroéconomiques ou microéconomiques traditionnels.

2. Or depuis un an, nous avons éprouvé chez Ginjer deux situations opposées :
A l’été 2011 ou tout semblait réuni pour investir, nos signaux indiquaient de fortes tensions adverses, empêchant l’investissement ;
A l’inverse, depuis mars 2012, alors que tout semblait conduire à la capitulation, nos signaux ont mis en relief un arrêt des tensions voire un dégonflement des pressions vendeuses relativement à la situation extrême touchée en novembre.

3. L’interprétation qui nous a amené à poursuivre l’investissement sur l’actif risqué est qu’il existait des solutions mais que les décisions politiques n’étaient pas prises. Celles-ci faciliteraient le débouclement des importantes positions vendeuses installées à l’été 2011. Il faut donc bien un catalyseur positif.

4. Bien entendu, ce qui a provoqué la baisse de l’été 2011 a toujours eu selon nous la possibilité de s’exercer symétriquement à la hausse, par effet de débouclement de ces positions de protections. C’est bien ce que nous guettons depuis décembre 2011.

5. Depuis bien longtemps, le sommet européen en cours apporte les premiers signes tangibles d’éléments structurants pour l’avenir de l’Europe, amenant un soulagement. Ce « tout petit » signe, encore incomplet, provoque des mouvements qui ne sont pas le fait d’un retour sur le marché des acteurs traditionnels mais la confirmation des possibilités de réduction rapide du risque.

Nous ne sommes qu’au tout début de ces mouvements de débouclement. Nous continuons d’observer leurs évolutions à la lumière des différents évènements exogènes possibles, avant que de continuer à profiler le risque de notre portefeuille vers un béta plus fort.

Consultez nos 3 dernières actualités

ÉCRIVEZ-NOUS

Vous êtes intéressé par l’approche de Ginjer AM et souhaitez en savoir plus ? Contactez Ginjer AM qui vous répondra rapidement.

11 + 1 =

Site web créé par Advence 2016.

Vous pouvez consulter nos Mentions Légales. Le contenu utilisé sur ce site ne doit pas être reproduit, ni distribué, transmis, caché ou utilisé à l'exception d'une autorisation fournie par Ginjer AM.